Écouter, voir, re-garder l'oeil ouvert, s'interroger et partager.
Witch, Mémoires Funambules fait sa rentrée littéraire et sa première sortie.

L’image est partout, mais le regard lui, a disparu.

Il est brouillé par l’urgence du quotidien. Conditionné par l’enflement du spectaculaire. Lissé par les filtres Instagram.


Re-garder, ici et maintenant, la force esthétique et politique des êtres et des phénomènes : voici la vocation des Éditions « Witch, Mémoires Funambules » et des auteurs et autrices photographes, aux côtés desquels elles s’engagent.


Pour y parvenir, les Editions « Witch, Mémoires Funambules » privilégient l’art-enquête. Une démarche embarquée, subversive, qui vise à rendre grâce à la vulnérabilité et à l’actuel. Francesca Di Bonito et les Migrations, ou Maud Fée avec le projet Passer-Elles notamment. La maison édite de beaux livres, sensibles et puissants, fidèles aux enjeux qu’ils soulèvent.


La photographie c’est re-prendre la parole.

Maud Fée

Recevez nos dernières actualités

en souscrivant à notre newsletter